Devenir Partenaire

Devenir Partenaire

ACCUEILLIR UN CHANTIER SUR SA COMMUNE

Une façon originale de réaliser un projet pour votre commune en créant l’événement !

Les chantiers sont de véritables outils de dynamisation et des lieux privilégiés d’échanges interculturels et intergénérationnels. Ils contribuent à valoriser les richesses régionales et patrimoniales, et à promouvoir le bénévolat local, l’engagement citoyen et la mobilité internationale.

Sylvestre Petat, responsable Agenda 21, et Patricia Prandi, adjointe environnement de la commune de La Voulte sur Rhône (Ardèche, 5 000 habitants) nous livrent leur expérience concernant la mise en place de chantiers internationaux.

Pourquoi avez-vous choisi la « formule chantier » pour réaliser ce projet de restauration des accès au château sur la commune ?

Sylvestre Petat : Le chantier international ne vient pas en concurrence avec des artisans locaux. Les projets confiés relèvent en général d’une faible technicité mais d’un besoin important de main-d’œuvre. Ces travaux n’auraient jamais pu être réalisés autrement.

Patricia Prandi : La commune étant inscrite dans un agenda 21, ce projet correspondait à nos attentes : il allie la mise en valeur du patrimoine local et le lien, qu’il soit interculturel ou intergénérationnel. C’est tout à fait approprié à la démarche participative que nous avons mise en place dans la commune.

Quels autres intérêts voyez-vous dans l’implantation d’un chantier international sur une commune ?

P.P. : Nous voulions donner le goût de l’engagement et du bénévolat à nos jeunes. Leur montrer qu’un engagement local est possible, qu’on peut faire des choses. Avec J&R, ils ont accès à des projets internationaux qu’ils n’auraient pas connus autrement. Et puis, le chantier c’est une démarche autre, particulière. Une démarche d’accueil, d’échanges et d’engagement.

S.P. : Pour nous, il s’agit d’avoir un nouveau regard sur la ville : mobiliser les habitants, leur permettre d’avoir une nouvelle vision de La Voulte, de son bourg et de sa vie locale. Et bien sûr, à travers les travaux réalisés, valoriser, entretenir et faire connaître le patrimoine.

Lire l’intégralité de l’interview

Plus d’interviews

QUELQUES EXEMPLES DE RÉALISATIONS

Accueillir un volontaire étranger

Dans le cadre de son programme long terme, Jeunesse et Reconstruction est membre de la fédération ICYE (International Cultural Youth Exchange) qui organise des échanges de jeunes volontaires entre 35 pays, sur la base de la réciprocité : chaque année, de jeunes Français s’engagent pour une période de six mois ou d’un an à l’étranger, et réciproquement, de jeunes volontaires étrangers sont accueillis en France.

LES CONGÉS DE VOLONTARIAT INTERNATIONAL ET SOLIDAIRE

Proposer des stages ONG à vos étudiants

Chaque année, de nombreux étudiants valident des stages obligatoires en participant individuellement ou en groupe à nos projets. En notre qualité d’association d’éducation populaire, nos activités complètent les parcours éducatifs de vos étudiants.

Les différentes filières intègrent de plus en plus le bénévolat/volontariat comme un « passage obligé » de leur formation. En effet, au-delà de l’enrichissement humain et professionnel, de tels stages élargissent le champ des possibles et peuvent contribuer à la définition d’un projet professionnel plus précis, voire susciter de nouvelles vocations. Ils permettent surtout de développer les passerelles entre les différents cœurs de métier et de renforcer les synergies entre les milieux associatif et entrepreneurial.

En 2016, sur 896 partants, plus de 350 étudiants ont validé leur stage en s’engageant sur un chantier à l’étranger et 22 étudiants ont validé leur stage en encadrant un chantier international en France.

×
×