Être volontaire

Encadrer un chantier en France : Management interculturel

Manager un chantier interculturel : être volontaire avec des responsabilités en plus

LE RÔLE DE L’ANIMATEUR

  • Organiser les activités du groupe : les tâches quotidiennes comme les loisirs
  • Veiller à la bonne marche des opérations et à la  réalisation des objectifs de travail
  • Gérer le budget
  • Veiller à la cohésion du groupe et désamorcer ou gérer les conflits éventuels
  • Faire le lien entre les volontaires, le bailleur d’ouvrage, la population et notre association
  • Représenter J&R en connaissant bien l’association, son organisation et ses financeurs.

NOS EXIGENCES

  • Pouvoir s’exprimer un minimum en anglais et toujours prendre en compte le contexte interculturel
  • Avoir le sens de l’écoute
  • Faire preuve de dynamisme
  • Savoir communiquer

SE FORMER

Suivre un stage de formation dispensé par J&R pour :

  • Mieux connaître l’association
  • Acquérir les méthodes et outils indispensables à l’encadrement de chantier
  • Bien comprendre vos responsabilités

POUR POSTULER

Nous vous proposons de prendre connaissance de la brochure et de compléter le questionnaire en ligne. Suite à la réception de votre dossier nous vous contacterons.

CONDITIONS FINANCIERES

La formation à l’encadrement de chantiers internationaux est entièrement prise en charge par l’association ! Vous n’aurez à payer que la cotisation annuelle (15 €). Les frais de transport pour vous rendre à la formation et sur le lieu du chantier vous seront remboursés, si vous encadrez un chantier pendant l’été et sur justificatif et cela sur la base du transport le moins cher, montant maximum 200 euros.

Durant le chantier vous êtes logés et nourris.

Ecoutez nos anciens animateurs...

« Je souhaitais animer un chantier afin de rencontrer des personnes de différents horizons culturels et je n’ai pas été déçu. Ce qui comptait pour moi c’était de réussir à créer une dynamique de groupe, pour amener les volontaires à travailler ensemble autour d’un projet d’intérêt général. »

Martin, 33 ans, animateur à Issoire en juillet 2016 

Martin réside à Issoire et était intéressé par cette mission.

Issoire 2016

« Avant de commencer mon chantier je m’attendais à ce que la gestion quotidienne du groupe soit très difficile, j’ai finalement été agréablement surpris de voir que tous les volontaires étaient très motivés. Nous nous sommes tous très bien entendu et les adieux n’ont pas été faciles ! Le fait de me voir confier des responsabilités m’a permis de développer de nouvelles compétences et je suis sorti grandi de cette expérience, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. »

Thomas, 21 ans, animateur à Retournac en août 2016 

Thomas était stagiaire pour valider son année universitaire

« C’était vraiment une super expérience ! J’ai été impressionné de la vitesse avec laquelle l’esprit d’équipe s’est installé dans le groupe. Des amitiés se sont très rapidement liées et ensemble nous avons réussis à vaincre les difficultés, nous sommes restés soudés et motivés tout au long du chantier. »

Emese, 23 ans, animatrice à Arfeuilles en aout 2016

Enese est hongroise et avait déjà participé à des projets similaire

×
×